Les Jardins de Mareytang

Pour commencer, un peu d’étymologie. Maraîcher et Mareytang ont la même racine : le marais.  La notion de  »maraîcher »  apparait à la fin du XVème siècle.  D’abord maresc,  il passe à marequier  puis maraîcher.  Le « s » se transforme ensuite en accent circonflexe. A l’origine, le mot s’applique aux jardiniers cultivant un marais à l’intérieur ou à proximité de l’enceinte d’une ville.

Mareytang est lui l’ancien nom du lieu-dit. Il figure notamment sur le cadastre napoléonien de 1834. Ce quartier du village est à proximité d’une zone marécageuse. L’ancien fossé qui longeait le mur d’enceinte alimentait des moulins et des canaux d’irrigation. Les « tours d’eau » permettaient de faire « boire les prés ». La terre humifère y est aussi propice aux jardins.

La ferme familiale fut pendant des générations en polyculture-élevage. En 1979, les cultures de légumes ont pris la place des vaches laitières. Dès le départ, le choix est fait de commercialiser en vente au détail à la ferme nos productions.

Aujourd’hui, Luc et Sabine, son épouse, perpétuent ces cultures légumières.

En 2007, l’aménagement d’un local de transformation permet à Sabine de proposer toute une gamme de légumes transformés – le cardon en bocaux étant sans conteste le produit phare.

Actuellement, pour assurer la mise en place des cultures, leur suivi, les récoltes au fil des saisons, l’exploitation familiale procure à l’année du travail à 8 personnes. Aux Jardins du Mareytang, nous sommes pleinement acteurs de la vie économique locale.